Je souhaite faire installer un ralentisseur devant chez moi : qui est décisionnaire ?

La vitesse abusive est la cause de la plupart des accidents. C’est pourquoi il y des personnes veulent installer un ralentisseur devant leur maison pour éviter le malheur. Si vous projetez de poser un ralentisseur devant chez vous, il y a des règles à suivre incluant l’autorisation du décisionnaire. Cet article vous parle ce qu’il faut savoir concernant ce sujet.

Où demande-t-on la permission ?

Si les accidents dans votre rue deviennent fréquents, vous pouvez faire une demande d’installation d’un ralentisseur. Essentiellement, l’implantation du ralentisseur se fait dans les zones où il y a des villages. Les domaines d’école aussi sont souvent concernés par l’installation des casseurs de vitesse pour limitation. Vous pouvez déposer votre demande au sein de la mairie. Le formulaire de la demande doit contenir le nom de l’émetteur et de son adresse. Après le nom du destinataire ainsi que son adresse et la date. Ensuite, vous pouvez parler les raisons de votre requête. Le Maire pourrait prendre une décision de faire installer un ralentisseur sur les voies privées ou les parkings. Pour plus d’infos, visitez Idequip.com.

Quelles sont les raisons de la mise en place d’un ralentisseur ?

La gravité d’un accident varie selon l’excessive de la vitesse. C’est l’origine fondamentale des accidents qui se produisent sur la voie publique. Pour assurer la protection des utilisateurs de la voie terrestre, on installe les ralentisseurs. Ils permettent à réduire leur vitesse. Il existe différents types de ralentisseur approprié aux routes publiques ou aux voies privées. Pour celle de la voie publique, il y les ralentisseurs de modèle dos d’âne. Sa présentation est en long et en caractère de rond. Il y également la casse-vitesse de type trapézoïdal. Elle est formée par un plateau monté de deux parties inclinées. L’autre type est le coussin berlinois. Pour les voies privées comme le parking ou l’entrepôt, il existe aussi des articles complets correspond à vos nécessités.

Quelles sont les normalisations pour les ralentisseurs ?

Plusieurs ralentisseurs installés ne sont pas réglementaires. Il faut donc, suivre la norme pour les casses-vitesses. Selon le décret nº 94-447 du 27 mai 1994 et la norme NF P 98300 de juin 1994, il y a des règles à suivre. Par exemple, les ralentisseurs de types trapézoïdal et dos d’âne doivent être séparés de 150 mètres entre eux. Les casses-vitesses trapézoïdales doivent obligatoirement avoir un passage clouté. Par contre, les ralentisseurs dos d’âne ne doivent pas présenter un passage piétonnier. Les matériaux à employer doivent également être persistants. Quant aux panneaux de signalisation, ils doivent être visibles jour et nuit.

Comment signaler un chantier : les obligations légales
Comment bien utiliser un miroir de sécurité dans le cadre du code de la route ?