A quoi servent les dispositifs podotactiles dans l’environnement urbain ?

Les clous podotactiles ou bandes d’éveil de vigilance connu également sous l’abréviation de BEV sont des dispositifs de marquage au sol permettant d’alerter les personnes malvoyantes et/ou aveugles quand elle se présente face à un danger imminent. Selon l’arrêté du 15 janvier 2007, l’implantation des clous podotactiles est obligatoire à l’intérieur comme à l’extérieur. Depuis, ils sont omniprésents par tout : le haut des escaliers, traversées de chaussée, devant les passages piétons, les bordures de quai ferroviaire… Voici tout ce que vous devez retenir concernant les dispositifs podotactiles.

À quoi servent les dispositifs podotactiles ?

A priori, les dispositifs podotactiles servent à prévenir les handicapés visuels lors de leurs déplacements sur la voie publique. Ils leur servent de repérage face à un danger. Afin de bien considérer ses personnes, ces dispositifs sont imposés par la loi. Les dispositifs podotactiles regroupent différentes formes : les rails de guidage qui permet de capter l’attention, les bandes d’éveil à la vigilance sont eux destinés à alerter un danger et quant aux clous podotactiles, elles préviennent un danger critique. Pour tout achat à distance des équipements de sécurité et de signalisation urbains, veuillez vous rendre sur www.idequip.com.

Les normes des dispositifs podotactiles

Compte tenu du caractère sécurité des dispositifs podotactiles, il doit se soumettre à certaines règles. D’abord, le contraste visuel de 70 % entre le sol et les clous. Une distance de 50 cm avec une tolérance 2 cm doit être respectée entre le danger ou l’obstacle et la fin de la bande podotactile. Le dispositif doit également être installé en parallèle avec l’obstacle. Ainsi la personne en difficulté visuelle peut se repérer face à l’obstacle. Officiellement, la dimension réglementaire est de 58,75 cm. 40 cm pour les quais de transport collectif, escalier, établissement public, îlots de refuges. En ce qui concerne les clous podotactiles, il faut qu’ils respectent la norme NF P 98-351 française. Une dernière formalité, mais d’une importance non négligeable : la stabilité des dispositifs. Ils ne doivent pas être instables, peu importe l’intempérie.

Ce qu’il faut retenir

Selon la norme NF P98-351, les dispositifs podotactiles doivent être placé exclusivement dans des endroits précis : au bord de quais des transports publics ou à des zones d’embarquement, le haut ou le bas des escaliers. Toutefois, ils ne sont pas obligatoires si le quai est d’une hauteur inférieure à 26 cm. Généralement les bandes blanches sont principalement pour l’extérieur tandis que les couleurs sont pour l’extérieur.

Comment signaler un chantier : les obligations légales
Comment bien utiliser un miroir de sécurité dans le cadre du code de la route ?